Présentation

L’une des grandes figures de la culture africaine : ERNEST AHIPPAH dit le « Breton calciné » comme il se définissait lui-même  est décédé le 24 mars 2018 des suites d’une longue maladie à l’âge de 71 ans.
Cet illustre artiste était Imprimeur, Conteur, chanteur, professeur de danse et de percussions.
ERNEST AHIPPAH était aussi le fondateur de l'association  Bretagne - Côte d'Ivoire et de la 1ère école de musique et de  danse, un centre d'animation africaine à Rennes en France appelé: l'Appatame ouvert en 1990.

ERNEST AHIPPAH est l’auteur de plusieurs livres de poches dont :Un petit garçon trop pressé paru en septembre 2001 chez Milan et Un petit garçon trop fanfaron Paru en octobre 2008 chez Milan également.
Au niveau discographique, l’artiste ERNEST AHIPPAH a sorti 2 albums : Moboukroulo, album de 12 titres sous le label de KERIG. Et l’album  intitulé : Ankafifilo,  de 11 titres en autoproduction.
 
 
L’artiste ERNEST AHIPPAH est né le 15 janvier 1947 à Jacqueville en Côte d'Ivoire où il a grandi. Jeune adulte, il se retrouve à  Bouaké, la 2ème grande ville au centre du pays où Il devient imprimeur.
C'est en 1972 qu'il arrive à Bussière dans le département du Loiret, en région Centre-Val de Loire en France.
Par un de ses amis, ERNEST AHIPPAH voit une annonce dans Ouest-France et quitte rapidement Bussière pour un imprimeur rennais en 1974.

Assoiffé de connaître le pays et les gens qui l'accueillent, ERNEST AHIPPAH décide de faire un reportage à travers la  Bretagne dans le but de montrer à ses frères et sœurs ivoiriens toutes les valeurs culturelles que regorge la Bretagne. Le titre qu’il donnait à son reportage est : « Emerveillement d’un Africain – Ivoirien en France ». Quelques années plus tard, ERNEST AHIPPAH, l'imprimeur devient musicien, danseur et conteur.
En 1980, il crée l’association Bretagne - Côte d’Ivoire.
Ecoutons- le nous présenter mieux l’association Bretagne - Côte d’Ivoire et les projets qu’il a lancé.
ERNEST AHIPPAH qui a créé en 1980, l’association Bretagne - Côte d’Ivoire et un centre d'animation africaine à Rennes appelé: l'Appatame n’était pas à la base musicien.
Le déclic est venu à Saint-Amand Montrond, dans le Cher, en région Centre-Val de Loire  où il a accompagné en improvisation un guitariste.
L’artiste ERNEST AHIPPAH, installé  fraichement à  Rennes a eu à rencontrer des chanteurs locaux, participer au Festival de la Chanson organisé par la Maison de la Culture. C’est à ce festival-là qu’une de ses connaissance lui a été demandé  de lui apprendre à danser les danses traditionnelles de son pays la Côte d’ivoire, danses traditionnelles qu’il ne maitrisait pas disait- il. Il accepte le challenge, se documente.
Une salle est trouvée et on lui propose un stage. En octobre 1984, ERNEST AHIPPAH fait son premier stage.
Un jour, il fut invité dans une école rurale pour raconter des histoires aux enfants.  Le conteur Ernest Ahippah est né.
Quelques années plus tard, sortirons les contes, en livre de poche :Un petit garçon trop pressé paru en septembre 2001 chez Milan et Un petit garçon trop fanfaron Paru en octobre 2008 chez Milan également.
Ernest Ahippah devient une figure incontournable de la scène rennaise avec son association Bretagne-Côte d'Ivoire et l'Appatame : son école de danse et de musique et centre d’animation africaine ouvert en 1990 malheureusement fermé en 2008 par manque de soutiens de certaines autorités.   
 
Ernest Ahippah, avec trois amis, Pedro, Alexis et Roger tous originaires de la Côte d’Ivoire créé le groupe "Akwaba Keyio" qui signifie «bienvenue dans la chaleur de la fête».
C’est aussi la philosophie de ce groupe  qui, à des degrés divers, font partager leur culture et leur musique à travers les concerts, les animations ou encore la danse.
Ernest Ahippah, avec trois amis bretons, Thibaud, Christian et  Michel  créé le groupe « Aïpa’Atout » au style Afro jazz. Le groupe a sorti un album en autoproduction intitulé «ÉKILÉGUI»
 
Ernest Ahippah, en grand animateur, intervenait dans les écoles,  les centres pour handicapés, les centres de loisirs...
Ernest Ahippah a participé en tant qu'intervenant à plusieurs  journées linguistiques de  la francophonie: Au congo, en Espagne, en Roumanie et bien d'autres…
 
Pendant des décennies, de  très nombreuses manifestations ont accueilli Ernest Ahippah. Il a collaboré musicalement avec de nombreux groupes de musique africaine, mais aussi avec de grands musiciens d'horizons différents : jazz, musique bretonne, chansons françaises...
Ce grand monsieur, riche de talents, avec sa joie de vivre, ses rires, infatigable, soucieux de partage, chaleureux nous a malheureusement quittés le matin du 24 mars 2018 des suites d’une longue maladie à l’âge de 71 ans.
Ernest Ahippah est partit prendre place aux côtés des anges au cimetière du nord à rennes en France.
Âgé de 71 ans, c'est 2 enfants qu'il laisse derrière lui et de nombreux amis sa famille en pleure  et sous le choc.
Malgré cela, soyons heureux d'avoir vécu le merveilleux rêve d'avoir pu connaitre les moments où Ernest Ahippah était encore parmi nous.
Nous lui rendons  hommage car lui c'est jusqu'à la fin de sa vie qu'il a donné son talent.
Ernest Ahippah  était un homme extraordinaire, chaleureux
 
Comme autres souvenirs d’Ernest à garder chez soi, il y a :
Les livres de poches, des contes dont : Un petit garçon trop pressé paru en septembre 2001 chez Milan et Un petit garçon trop fanfaron Paru en octobre 2008 chez Milan également.
Au niveau discographique, l’artiste ERNEST AHIPPAH a sorti 2 albums : Moboukroulo, album de 12 titres sur le label de KERIG. Et l’album  intitulé :Ankafifilo,  de 11 titres en autoproduction.
Tous ces albums sont toujours disponibles. Pour se les procurer,  contactez votre serviteur Mister Elie au le 06 31 88 06 35 ou par mail africatempo@orange.fr